Christophe Houllier

Technique : Acrylique, Pastel à l’huile et à l’écu, Collages papier

Dimension : 20 X 20 cm

Composition: Papier Etival 300g marouflé sur bois

Format du tableau: vertical

Finition : Deux couches de vernis pour protéger et donner une très longue longévité à l’œuvre

110,00 

Rupture de stock

Réalisée dans le même temps que l’œuvre « Debout », je n’en suis qu’au début de la collection prévu pour le 111 des Arts de Paris en novembre 2020. Cette troisième production laisse entrevoir une exploration de formes.

Je ne suis pas du tout comme ces artistes qui répètent à l’infini la même forme, comme s’il s’agissait d’un emblème. Je comprends que l’on veuille « épuiser » une forme pour comprendre ce qu’elle a à dire derrière l’évidence du visible. Mais quand la série fait place à la production de masse, l’art s’éloigne.

Je préfère à la répétition systématique, la définition d’un espace systémique : palette de matériaux, environnement de travail, format. A l’intérieur de ce cadre défini, comment je vais exercer ma liberté. Comment je vais exploiter les mêmes composantes pour offrir des formes différentes et créer ainsi un dialogue entre-elles avec cette diversité.

Car cette œuvre-ci, bien que réalisée en même temps que « Debout », contient un mouvement pendant que l’autre est plus statique. J’ai l’impression d’une traversée mêlant point fixe et vitesse. Comme des corps exerçant leur influence entre elles, en gravité.

Et alors que la précédente a été laborieuse à produire, celle-ci est venue avec fluidité. Même temps, même cadre, un résultat différent.

Sororité mais diversité. Ce titre m’a été inspiré par ce que le visuel m’évoque mais il parle aussi de mon frère, de ma sœur, différent ou différente, et qui habite, comme moi, près d’une étoile… tous issus nous-mêmes de la poussière de quelques-unes.