Christophe Houllier

Technique : Acrylique, Pastel à l’huile et à l’écu, Collages papier

Dimension : 125 X 90 cm

Composition: Papier Etival 300g marouflé sur bois

Format du tableau: vertical

Finition : Deux couches de vernis pour protéger et donner une très longue longévité à l’œuvre

Après Fragment N°3, j’ai souhaité retrouver une certaine radicalité dans le travail plastique : réduction de la palette, laisser s’exprimer le vide en laissant apparaître le support papier et en laissant l’aspect brut du trait à l’encre de Chine.

Le collage papier m’a joué un tour lors d’un décollage. Une partie du support s’est déchiré.
Sur le moment, ça m’a navré. Je me suis dit que l’œuvre était fichue et que j’étais bon pour passer à autre chose.
Mais j’ai trouvé que le rendu était intéressant à exploiter et j’ai finalement intégré cet accident.
Dans la série des fragments, j’exploite plus que jamais « l’erreur ». Car elle est féconde. Elle est source de beauté.

Je crois que cette série est un manifeste contre la perfection, contre l’efficacité. Elle montre que l’on peut créer des harmonies sur les errances, la lenteur, l’accumulation, les impasses.
On intègre les troubles et les déchirements et on revient plus fort. Comme mon histoire à ce moment-là.

Quelque chose s’est brisé après une période de vie de 10 ans. J’ai recollé, reconstruit et recréé, parfois fragilement, parfois énergiquement, par-dessus.
C’est devenu comme ces plaies qui rendent le corps plus robuste, comme ces expériences qui montrent que nous sommes plus complexes et plus grands parce que nous le décidons.

Il n’y a rien de linéaire. On expérimente, on cherche, on se trompe, on recommence. A l’image de ces « drapés » sur ce Fragment, ces jeux de fonds et de formes, ces contrastes de couleurs et de textures, nous sommes la perspective à plusieurs dimensions de l’espace et du temps.
Nous sommes des histoires, des émotions, des pensées.

Le mix-media acrylique, pastel à l’huile et à l’écu, encre et collage papier prend tout son sens pour que cette multitude s’exprime à travers ce Fragment.