Christophe Houllier

Technique : Acrylique, Pastel à l’huile et à l’écu, Collages papier

Dimension : 20 X 20 cm

Composition: Papier Etival 300g marouflé sur bois

Format du tableau: vertical

Finition : Deux couches de vernis pour protéger et donner une très longue longévité à l’œuvre

L’œuvre précédente a posé les fondamentaux de ce qu’est la série pour le 111 des arts : recyclage le plus complet de tous les morceaux de papiers venant de tout le travail précédent ; palette définie sur quelques couleurs ; et le noir, assumé pleinement pour faire trace.

Avec les titres, j’accepte l’interprétation, la mienne comme celle du regardeur. Comme un jeu de Rorschach, les tâches se joignent pour faire sens chez l’observateur.

Je ne peux pas empêcher mes semblables de voir des objets, des femmes ou des hommes dans mes peintures abstraites. Ce serait bien présomptueux de l’interdire. Mais à cela je réponds en donnant mon propre sens à la figure.

Cela me permet donc d’appuyer ma vision de la peinture où l’abstrait est un état d’être, un outil de l’existence, une extension de mon identité.