Christophe Houllier

Technique : Mix media Peinture acrylique, pastel à l’écu, pastel à l’huile, encre de chine sur papier

Dimension : 29 X 29 cm

Composition: Papier Etival 300g marouflé sur bois

Format du tableau: Carré

Finition : Deux couches de vernis pour protéger et donner une très longue longévité à l’œuvre

200,00 

Rupture de stock

Dans la lignée de l’œuvre précédente, le nouveau travail plastique donne ici un ensemble plus dur où la construction géométrique est plus présente. Cette dureté a parlé à quelqu’un.

Etant présent sur les réseaux sociaux, j’ai montré toute la petite série des 4 petits formats en demandant aux personnes qui sont en connexion avec moi de donner leur préférence et avis.
J’ai été très touché par la réaction d’une personne qui a été une des rares à préférer cette œuvre aux 3 autres. J’ai senti à quel point Abîme N°15 remuait quelque chose en elle et la voyait comme une évocation d’une actualité douloureuse.

Cela m’a rappelé à quel point une œuvre d’art transporte les émotions. Celles de l’artiste à sa création bien sûr, mais aussi celles de l’amateur d’art. Et c’est particulièrement ces dernières qui rendent une peinture unique. Elle se charge de l’histoire de celui qui la regarde.

Je me sens investi d’une responsabilité vis-à-vis des personnes qui acquièrent mes œuvres, me suivent et apprécient mon travail. Je ne cherche pas à tricher en cherchant l’effet facile et essaie toujours de remettre en question dans mon travail. C’est un devoir d’authenticité dans ma pratique. C’est une discipline que je dois aux personnes avec lesquels je suis lié.

C’est la raison pour laquelle aussi, je prends un soin tout particulier utiliser des outils et des matières qui garantissent la durabilité de mon travail. J’imagine la déception qu’aurait celui qui a acquis l’œuvre de voir cet objet chargé de son émotion, s’altérer et disparaître.
Il faut donc être exigent avec sa pratique aussi bien intellectuelle que matérielle et cela ne peut se dissocier.